Actualité revendicative à la CED du 25 Avril 2019 (par Aurélien GEORGE)

Chers camarades,

Quelle bonne idée en ce jour de confier l’actualité revendicative de cette CED au plus doué en résumé et au plus dépre…positif d’entre nous tous pour regonfler le moral et donc la force d’action des camarades, hein Bruno? Yeah…

Je vais donc tenter de limiter mon cynisme habituel surtout à la veille d’une second angoissant conseil de discipl…euh pardon entretien préalable au lic…ah bah non ça on ne le dis même plus…et ce en un peu plus de 6 mois…

Mais assez parlé de moi, cela nous ramène sur un sujet d’actualité brûlant chez Orange avec le fameux procès Lombard ex-directeur de France Telecom qui s’ouvre le 6 mai prochain, pour déterminer les responsabilités d’un management volontairement toxique sur la vague d’une soixantaine de suicides entre 2007 et 2009. Didier Lombard, manager de l’année 2008 selon BFM (Boycotte cette Foutue Merde) décoré par Eric Woerth à l’époque…bizarrement les même noms reviennent dans les actualités du pouvoir, tout comme celui de Stéphane Richard, actuel PDG d’Orange dans l’affaire Tapie. Malheureusement, c’est SUD PTT qui communique le plus les informations sur ces affaires. Il faudrait peut-être que la fédé entre autre s’en empare. Deux PDG  successifs dans deux procès d’affaires graves à un mois d’écart au tribunal, quel beau trophée de dirigeants pour l’image de notre entreprise, à moins que le changement de nom le dissimule au grand public… (verdict en juillet pour Tapie-Richard – septembre pour Lombard?)

Pourtant celui-ci est de moins en moins dupe aux manipulations du pouvoir comme lors de cet appel à l’union sacrée nationale autour de Notre Dame détruite par le feu la semaine passée…Ce n’est pas cela qui aura éteint la colère des Gilets Jaunes qui en sont à leur XXIIIè semaine de protestation d’autant que quand on analyse les faits, l’entretien des monuments historiques comme la culture ont des budgets annuels rognés de tous bords, qui, sans entrer dans le complotisme, suffiraient à expliquer une partie de cette catastrophe, malgré pas mal d’incohérences ; mais aussi les conséquences de ce drame avec des dons défiscalisés (ou pas) de milliardaires et multinationales à hauteur d’un milliard d’euros, justement, pour la réparation alors que ceux-ci cachent leur exil fiscal et optimisation en temps normal, et pleureraient pour ne plus jamais repayer l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, qui les appauvri tant…alors que d’autres n’arrivent plus à boucler les fAIMS de mois, ou dorment à la rue…

Pendant ce temps, le gouvernement temporise son bilan du grand débat (la CGT a déjà 19 propositions à faire connaître) (ce soir Manu dans ta TV à moins que la tour Eiffel brule), et se prépare dans la continuation de la destruction sociale qu’il a programmé avec la réforme de la fonction publique et du régime des retraites et teste le terrain en envoyant Aurore Bergé aux médias pour annoncer aux Français qu’ils kifferaient de gratter encore plus pour toujours moins de pouvoir d’achat et même de sacrifier encore un jour férié en solidarité avec les anciens…

Mais de qui se moque-t-on? Nous vivons dans une parodie GORAFIESQUE du monde où la fiction dépasse de plus en plus la réalité, heureusement de plus en plus de français ont fait le rapport avec les dons pour Notre-Dame et se rendent compte de dans quelles poches il faut prendre l’argent autrement qu’au péquin moyen…Ce dernier, s’il n’est pas forcément Gilet Jaune, s’associe au combat de ce dernier pour le pouvoir d’achat et une meilleur répartition des richesses…Tout n’est donc pas perdu dans l’opinion public, comme nous l’avions déjà dit, les idées proches de celles défendues par la CGT s’infiltrent durablement dans la tête des gens…

Aussi, lorsqu’un journaliste indépendant certes militant plutôt à gauche (Gaspard Glanz) devient trop dérangeant pour le pouvoir (révélateur de l’affaire Benalla etc) et qu’il se fait tirer dessus puis embarquer quand il proteste, la population s’indigne bien au-delà de la profession contre cette dictature En Marche encore un exemple de la répression étatique parmi tant d’autres. Ou encore lorsque l’état dément vendre des armes létales à l’Arabie Saoudite utilisées contre ce pauvre peuple Yéménite…Les masques sont tombés. Malheureusement, dans l’indifférence quasi générale, Julian Assange journaliste, cybermilitant australien, lanceur d’alerte et fondateur de WikiLeaks, qui était réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres mais le président Equatorien mettant fin à son droit d’asile, la police britannique est alors invitée à pénétrer dans l’ambassade équatorienne, où il est arrêté puis les États-Unis demandent son extradition.

Pourtant sur d’autres sujets on a du plus positif : La CGT se réjouit de l’ordonnance de la Cour d’appel Administrative de Paris qui annule la procédure de privatisation de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac. Cette décision est également un juste retour pour les citoyens, qui, dans un contexte difficile, voient enfin la possibilité qu’une entreprise, qui plus est bénéficiaire, leur revient en redevenant publique, un modèle pour annuler la vente d’ADP?

L’Assemblée Nationale a voté ce jeudi 11 avril l’article 54 de la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) relatif à la gouvernance du groupe La Poste. Le changement d’actionnariat du groupe La Poste est désormais une réalité. Les députés ont voté en première lecture cette loi qui va permettre l’apport par la CDC (Caisse des Dépôts et des Consignations) de sa participation dans CNP Assurances à la Banque Postale. La CDC, qui détenait jusqu’à présent 26,32% du capital du groupe La Poste, deviendra majoritaire d’ici la fin de l’année, et cherchera rentabilité du service public. Au Conseil d’Administration de ce jour mardi 16 avril, le montant reversé aux actionnaires a été communiqué. Le passage des dividendes à 25% du montant du résultat du Groupe est entériné, il s’élève à 199,5 millions d’€ au titre de l’année 2018.

Pendant ce temps, les directions de La Poste généralisent une organisation de travail expérimentée depuis quelques années, à savoir la journée de travail avec coupure méridienne et la tournée sacoche ainsi que les îlots de distribution qui dégradent fortement les conditions de travail des agents…allongeant la journée à l’extérieur et intérieur et ce dans des locaux inadaptés à une vraie coupure…Les NAO stagnent à 1% au global et n’aboutissent pas à des avancées suffisantes pour les postières et les postiers et en particulier pour les classes 1 et 2. Tandis que chez Orange, on a appris hier que la fédération prévoit de signer un accord pourri à 3% de budget global (1.75% augmentation globale et indiv, Compétences qualif 1%, 0.25% Egalité), pour lequel, nous, à la base, nous demandons pourquoi ils le signent…et justifie “Aux vues des enjeux et des éléments qui lui sont remontés, consultation des salariés et des syndiqués”, des éléments plus complets nous seront communiqués ultérieurement…Nous proposerions une motion de censure…

Aussi lors de cette CED nous allons parler de l’application du CSE chez Orange.

 

J’espère donc fortement que l’on s’approche du point de rupture de tolérance de nos concitoyens qui les amènera déjà aux urnes et / ou à la révolte générale en gilet jaunes, verts, rouges ou même black blocks pourquoi pas car c’est pour moi plusieurs formes d’une même lutte, un genre de “en même temps” radical à appliquer à tous les niveaux…

Ainsi, on peut essayer de garder un pied dans le système pour lutter et le changer de l’intérieur et en même temps, construire à coté un autre système plus résilient et vivable, respectueux socialement et écologiquement en dehors du capitalisme…prêts pour l’effondrement…

Dans cette perspective, il n’y a rien à perdre, il ne faut pas hésiter à prendre le temps faire un pas de coté en analysant nos pratiques syndicales et militantes en général pour les mettre en perspective et tenter d’autres choses de manière plus autonome et décentralisé pour dépasser le cadre habituel en même temps que reconduire les actions classiques.

Il ne faut surtout pas baisser les bras, c’est un message à appliquer à moi-même en même temps, mais prendre le temps du repos, du recul, loin de l’agitation médiatique maladive et perpétuelle qui nous sidère quotidiennement jusqu’à l’écœurement, et se retrouver (comme le propose Ruffin avec ses barbecues arrosés de jaunes au soleil), pour échanger (comme lors de nos séances ici et au Comité Général), partager de la création, la culture, le sport,…tout ce qui fait de nous des êtres sociaux, pensants et créatifs et nourri nos âmes et participe à l’exutoire de nos frustrations démocratiques

Et quelle meilleure époque pour cela que les beaux jours du printemps qui reviennent avec la renaissance de la nature autour de nous afin de profiter euh non (vocabulaire bancaire) vivre à fond tout cela dans notre vie personnelle avec nos amis, familles, camarades pendant les ponts suspendus de mai

Ce sera important de faire tout cela pour affronter de nouveau les dures journées de lutte qui nous attendent en mai-juin et après…En commençant par le 1er mai, durant lequel on souhaite une mobilisation forte pour fêter la journée internationale des travailleurs localement et nationalement!

L’Union Locale du Havre propose un front populaire à Paris dès ce samedi 27 Avril avec un car à disposition…

On espère aussi que notre 52ème congrès confédéral du 13 au 17 mai prendra des orientations fortes pour l’avenir de la CGT afin d’accompagner le désir de réel changement.

J’en profiterais pour ajouter que fin mai votre collectif com tant adoré, va vous préparer un numéro de notre journal, alors si vous avez des articles sur vos services, collectifs et sections c’est le moment de nous les envoyer, même si nous parlerons du comité général entre autre…

 

MERCI de votre attention. Les débats sont ouverts.