Déclaration CGT sur l’Information sur le parc de Poteaux et sur le plan poteau CHSCT de l’UIN du jeudi 21 décembre 2017

Avec plus de 1 138 948 de poteaux dont 891 734 poteaux bois sur l’UIN, Orange a une responsabilité certaine en termes d’environnement et de sécurité.
Suite au changement de traitement chimique des poteaux bois, réponse aux différentes normes écologiques en vigueur depuis 2008, la problématique du pourrissement prématuré des poteaux n’est toujours pas réglée ;
Si de 2008 à 2011, l’adaptation aux normes en vigueur ait pris un peu de temps, depuis, nous sommes toujours au même point :
Les poteaux neufs bois pourrissent plus vite que leurs garanties décennales !

Orange ne peut pas continuer d’acheter des poteaux bois de mauvaise qualité,
Et les mesures prises aujourd’hui sont du replâtrage sur une jambe de bois.
Sur la qualité des poteaux, le dernier exemple récent, archivé par une fiche CHSCT n°239 et 240 à l’UI Normandie, prouve une fois de plus une carence : le poteau n°0317395 planté en novembre 2013 a été trouvé pourri. C’est inadmissible.
Concernant les poteaux pourris sous garanti, vos données sont de 49 poteaux entre l’année 2012 et 2016 ; de qui se moque-ton ? La durée de garantie est de 10 ans donc on devrait recenser les poteaux pourris depuis 2007 et non 2012 .Sur les 49 de votre étude je n’en trouve que deux dans l’Eure alors que la CGT en a signalés 28 rien que cette année !
Nous devons changer de fournisseur ou d’essence de poteau !
Sur les contrôles des appuis, ce même exemple doit aussi faire réfléchir ;
En effet, ce même poteau a été contrôlé par ARTEC le 14 juin 2016 et déclaré dans le SI à l’état 10, c’est-à-dire considéré comme neuf.
C’est par la méthode de contrôle dite approfondie que ce poteau a été contrôlé, et 10 mois plus-tard, ce poteau est tombé pour cause de pourriture en son centre.
A quoi sert de contrôler une artère si les poteaux tombent avant la fin de période de contrôle du cycle de six ans ?

La réclamation DP CGT n°22, le poteau n° 0167400 à Serez a été planté le 2 mai 2011, il a été contrôlé le 25/08/2017 état 01 moins de 5 mois après son contrôle il est tombé seul pourri à coeur. A quoi sert le contrôle s’il tombe avant !
Pour la CGT, l’appareil Pollux 5 s’avère être la solution la plus efficace du marché pour effectuer les contrôles de poteaux.de plus il nous indique une valeur de résistance résiduelle. La DI nous annonce un essai de contrôle 100 000 poteaux, l’UIN doit se porter volontaire pour essayer ce types de contrôle.
Cependant, en cas d’artères surchargées, ou en cas de non-respect de l’ingénierie, où l’on s’aperçoit que des opérateurs tiers posent des fibres en dépit de ces règles
d’ingénierie, un contrôle des appuis n’est ni suffisant et le calcul des charges des poteaux n’est pas réaliste !
C’est bien à Orange de faire le nécessaire afin de faire respecter ses propres règles d’ingénierie.
Poteaux cassés mettant en cause la sécurité des tiers : Pour la CGT, les délais sont trop long entre la mise en sécurité provisoire et le remplacement définitif de l’appui.
De plus, la mise en sécurité provisoire pour l’environnement par un technicien peut engager sa responsabilité ; plus le temps passe, plus le risque augmente.
La seule vraie prévention réside dans la prévention primaire : supprimer le risque à la source.
Orange doit s’engager à enterrer le réseau en investissant dans la fibre optique en sous-terrain !
Orange peut faire un plan de suppression des poteaux sur six ans, en priorisant la suppression des artères en surchargées dit de transport (plus de 2 câbles 56 paires), et en supprimant les artères avec le plus fort taux de poteaux détectés mauvais (00-01) par zone géographique.
Le choix économique concernant la pose des fibres optiques en aérien est une gageure pour la sécurité des personnes et pour la qualité du réseau.

 Ce n’est pas la convention ENEDIS/Orange/SIEGE 27 qui autorisent la pose de fibre optique sur leurs supports BT /HTA ce qui va augmenter le danger électrique pour les intervenants.
Entre NOV2016 et NOV 2017, il y a eu 4 692 poteaux déclarés 00 ajoutons les 3679 poteaux 00 de fin 2016 cela fait 8 371 auxquels nous enlevons 2 587 changés dans l’année. Cela fera environ 5 400 poteaux qui seront déclarés 00 à la fin de l’année. Soit un nombre supérieur à 2016 et 2015, le taux de poteaux HS est de 2,52% en 2017 ; 2,18% en 2016 ; 2,02% en 2015. 31 303 poteaux sont à changer, soit 5 400 en 00 (poteau à changement immédiat, poteaux cassés, poteau dont la rupture est imminente, poteaux stratégiques déclassé pour cause de pourriture au pied) 23 500 en 01. (Poteau à changement différé ou poteau déclassé ayant une résistance résiduelle lui permettant de différé son remplacement)
Ces poteaux sont tous déclarés dangereux et donc à changer.

Quel sera le budget de changement de ceux-ci pour l’année 2018, sachant que s’il est égal à celui de cette année. Combien aurons de Tarières supplémentaires ?
Il faudra 3 à 4 ans rien que pour apurer ce stock et en priant que rien ne vienne alourdir celui-ci ? C’est irréalisable ! Pour atteindre les 100% fin 2018, il faudra expertiser 275 026 poteaux soit 120 000 de plus que cette année. Pouvez-vous nous dire quelles actions seront mises en place pour arriver au 100% à la fin de l’année prochaine ?
Concernant la VQSE 89 poteaux contrôler c’est – 0,01 % du parc de l’UIN ou – 1% des poteaux changer sur l’UIN : une paille.
La direction a demandé aux partenaires qu’ils accélèrent les remplacements de poteaux sur les 2 derniers mois. Soit changer 2300 de ceux-ci sur 2 mois au lieu de 3. Qu’avez-vous demandé au partenaire pour que cette objectif soit atteint, arrêt du chantier parafoudre ou autre ? Pour la CGT, le retard amoncelé aura bien du mal à se résorber surtout si les budgets restent constamment à minima.

Le parc de poteaux au 31/11/2017 sur l’UIN est rapprochant du total de poteau au 31/11/2008 avec un nombre équivalent de poteau métallique et nous avons cette année pratiquement le double de poteau à changer dont 3500 poteaux 00 en plus.
Le nombre de poteaux HS actuel en 2008 était de 1.26% contre 2,52% aujourd’hui.
9 ans plus tard le nombre de poteaux à changer a doublé !
Quelle mesure de prévention aller vous mettre en place sur notre UIN ?

NOUS ATTENDRONS QUE LA DIRECTION de l’UIN NOUS CONTREDISE PAR DES ACTES.