La Poste Centres Financiers – EXCELLO : tous concernés

Il y a urgence à redéfinir le rôle et la place des cadres à La Poste !

Les cadres sont impliqués dans toutes les réorganisations de La Poste : formations ou pseudo formations, pharm expérience, viagra 100mg savoirfaire, treatment traitement des données, reportings redondants… EXCELLO s’inscrit aussi dans cette logique. À la complexité des missions s’est agrégée une intensification des rythmes de travail due, non seulement à la circulation de l’information, mais imaginée au travers du prisme du « toujours plus » !

Aujourd’hui, pire encore, c’est par les cadres de proximité que les informations sur les restructurations à venir sont données au personnel, alors qu’ils sont touchés, aussi par ces dernières.

Or, ces informations à doses homéopathiques concernent aussi l’avenir de leur propre poste de travail ! C’est aussi la démonstration que les cadres sont porteurs de « mauvais » message dont ils ne sont en rien responsables.

Et les cadres, ils disent quoi ?

La consultation nationale des cadres de La Poste réalisée, par l’Union Fédérale des Cadres CGT nous avait permis de nous exprimer en dévoilant la réalité de notre situation au travail. Le rôle de «porte voix» des stratégies d’entreprise percute les valeurs et l’éthique professionnelle des cadres. La direction ne nous considère plus qu’au travers du contrôle de l’expression publique de nos désaccords sur sa stratégie.

Trop de cadres se sentent aujourd’hui de plus en plus exécutants chargés de responsabilités sociales réelles, sur lesquelles ils sont amenés à répondre sans en avoir les moyens.

Pour les cadres, cette intensité donne lieu à une pression psychologique et l’obligation de résultats immédiats, le tout renforcé parfois par des dépassements d’horaires. Les tâches non-reconnues, les attentes salariales, l’inégalité Femmes-Hommes, la reconnaissance insuffisante, le rôle que leur fait jouer La Poste et une condamnation de la négation des valeurs du Service Public Postal constituent le quotidien de l’encadrement qu’il soit opérationnel ou fonctionnel.

La pression du résultat, l’évaluation restrictive, le « court-termisme », la non reconnaissance, participent à la souffrance des cadres au travail.

Cadres réagissons ensemble !

Le livre «Pour en finir avec le Wall Street Management» écrit par M.J Kotlicki et J.F Bolzinger, (secrétaires de l’Ugict), démontre que lorsque le Management est conséquent à des décisions financières, il tue le travail et tue aussi au travail !

La réponse n’est donc pas la gestion du stress, mais la nécessaire transformation de l’organisation du travail et le développement de la prévention et ou se situe la responsabilité de chacun. Ce qui implique de promouvoir un rôle contributif des cadres par un mode de management alternatif, efficace socialement et économiquement.

Il s’agit donc de redéfinir le rôle et la place des cadres à La Poste et de pousser la réflexion sur la qualité, le sens et la finalité du travail.

Les revendications spécifiques des cadres doivent être entendues !

? La priorité doit être donnée à l’élaboration de bilans contradictoires sur les réorganisations et restructurations de services. Pour la CGT, le rôle contributif des cadres est essentiel dans la construction de projets alternatifs, de même que leurs interventions sur les contenus stratégiques ont toute leur légitimité.

? Les cadres de proximité ne peuvent être tenus responsables des choix stratégiques, politiques et économiques décidés bien loin de leur réalité quotidienne.

? L’emploi, dans toutes ses dimensions, est un élément essentiel des conditions de travail. Aussi nous revendiquons des postes de cadres de proximité en nombre suffisant pour répondre aux attentes de leurs équipes notamment en termes de disponibilité quotidienne et de qualité d’écoute.

? Nous revendiquons des règles de gestion équitables et transparentes, des formations réellement qualifiantes et donc reconnues, des entretiens d’appréciation redéfinis dans leur finalité et dans la construction en commun de leurs critères.

? Comme tous les postiers, les cadres aspirent au respect du temps de travail et à la possibilité de concilier la vie privée et la vie professionnelle. C’est aussi pour ces raisons que nous revendiquons un véritable droit à la déconnexion.

? Les rémunérations des cadres postiers et de La Banque Postale doivent être harmonisées à partir de grilles de classifications permettant à la fois de reconnaître les qualifications et les responsabilités.

? Ces classifications, ainsi qu’une réelle égalité Femmes/Hommes, permettent ainsi d’assurer un financement pérenne des retraites complémentaires AGIRC et défendent le statut cadre attaqué par le MEDEF.

Face aux choix stratégiques, politiques et économiques néfastes pour le Service Public Postal et pour l’emploi, les cadres ont l’opportunité d’être enfin entendus et de gagner des droits.