CE décembre 2014 : La CGT première OS chez Orange en Normandie-Centre

Le contexte économique et social de cette fin d’année 2014 n’est pas réjouissant pour les salariés, pill les privés d’emploi et les retraités.

La politique libérale mise en place par le gouvernement sous la pression du patronat pèse de plus en plus lourd sur les épaules des classes défavorisées mais aussi de ce que l’on a coutume d’appeler les classes moyennes.

Et comme si cela ne suffisait pas, le patronat en redemande.

Plus de cadeaux fiscaux, moins de « charges » sociales. Ils se mettent même à notre place pour évoquer une possible hausse des salaires au travers d’une baisse des cotisations. Remarquons que quand il s’agit d’eux ils parlent de charges, quand il s’agit des salariés ils parlent de cotisations.

Et pourtant c’est la même chose, c’est notre salaire.

Cette partie sert à financer la couverture sociale de la population. Moins on cotise et moins cette couverture est efficace, ce qui fait que si l’on baisse les cotisations sur les salaires, on le repaiera à coté en étant moins remboursés sur les soins, moins aidés pour la famille, moins rémunérés pour la retraite. Mais ces précisions, les médias, à la botte du pouvoir, oublient de les amener. La solution passe donc bien par les augmentations salariales, les embauches et la suppression des cadeaux aux entreprises qui gavent leurs actionnaires.

Dans notre DO nous avons déjà alerté sur l’attitude de certains Directeurs d’Unités qui frise l’inadmissible.

Le mépris des instances, des représentants du personnel, la provocation comme mode de management, la volonté de faire marcher le personnel à la baguette tout en prônant le dialogue social, sont désormais monnaie courante dans certaines unités. Nous vous demandons, M. le Président d’intervenir afin que cela cesse, avant que nous ne retombions dans un climat qui a tant coûté à l’entreprise.

Les élections professionnelles viennent de se dérouler dans de nombreux secteurs.

Partout la Cgt enregistre des scores plus qu’honorables et reste 1ère organisation dans la fonction publique, à la Poste, à EDF, à la RATP.Dans de nombreuses entreprises de plus petites tailles nos implantations se multiplient et nos résultats montrent une progression non négligeable. Ce n’est pourtant pas faute de recevoir des coups et des leçons de démocratie. Il faut croire que les salariés sont plus clairvoyants que les médias et qu’ils savent faire le partage entre des problèmes internes et une efficacité sur le terrain.

Chez Orange notre organisation est passée au 2eme rang.

Sur notre Direction Orange Normandie-Centre  elle est restée première.

Cependant la configuration du CE a été grandement modifiée. Certains qui espéraient nous voir disparaitre ont perdu des élus, d’autres en ont gagné. La composition qui est sortie des urnes ne donne le droit à personne d’imposer sa loi et impose à tous d’écouter et de respecter les propositions émises.

La Cgt, en tant que 1ere organisation, prendra toutes les responsabilités que ses électeurs ont bien voulu lui confier. *

Mais il ne faut pas compter sur les élus Cgt pour faire un travail dont d’autres se glorifieraient. Nous prendrons notre place, mais uniquement notre place, sans dogmatisme mais sans concessions.