La Poste : Pourquoi la CGT ne signe pas les accords de St Valéry et Cany-Barville?

Les accords doivent être soumis à la consultation du CHSCT et du CT, cialis et donc, viagra sale une signature avant ces instances irait à l’encontre du code du travail. La CGT milite pour ne pas voir le code du travail bafoué (et encore moins par des organisations censées défendre les salariés et les droits qui les entourent), et se bat pour obtenir des droits supplémentaires.

La CGT ne cédera pas au premier chantage venu comme ce fût le cas pour vos bureaux.

La CGT s’engage à défendre les conditions de travail de l’ensemble des collègues. Sachons que la signature des accords, avant toutes réelles négociations, valide les projets destructeurs de La Poste.

La non signature des accords aurait permis de bloquer l’ensemble du projet de St Valéry et Cany-Barville, et la CGT-FAPT avait la main pour exiger qu’aboutissent vos revendications.

L’inspection du travail, suite à un courrier de la CGT, était intervenue pour que des négociations loyales commencent et demandait de mettre fin au chantage de La Direction.

Ce travail revendicatif de la CGT a été stoppé dans son élan par la signature de syndicats complaisants. Malgré tous ces coups bas portés à vos conditions de travail et au code du travail, la CGT continuera d’œuvrer pour vous défendre et défendre des droits acquis.

Pour défendre et développer nos droits, un seul vote, le vote CGT.