Austérité : les retraités trinquent aussi

L’Union Syndicale des Retraités CGT de Seine-Maritime constate que les retraités subissent de plein fouet des conséquences de la politique d’austérité et dénonce cette situation :

  • Perte conséquente de pouvoir d’achat.
  • Recul de 6 mois de la revalorisation des pensions d’avril à octobre, ce qui s’assimile à une sous-indexation de fait.
  • Imposition des majorations familiales, auparavant exonérées, dès 2014.
  • Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) de 0,3% sur toutes les pensions de retraite.
  • Gel des barèmes d’imposition pendant deux ans.
  • Suppression de la demi-part fiscale pour les retraités ayant élevé trois enfants.
  • Et le dernier mauvais coup annoncé pour les retraités: c’est le gel des pensions ARRCO-AGIRC qui va dégrader encore plus la situation de millions de retraités.

Les retraités, qui ont toute leur place dans ce rendez-vous revendicatif du 18 mars prochain, doivent pouvoir affirmer haut et fort leurs exigences en matière de droit à vivre

dignement leur retraite. Il s’inscrit comme étape et prolongement à la remise des 1626 cartes de vœux que l’USR CGT a effectué le 14 février dernier à la préfecture et aux 2784 envoyées directement à l’Élysée ainsi que pour gagner une future Loi sur l’autonomie qui s’inscrit dans une nouvelle dynamique de financement de la Sécurité sociale et plus largement de la Protection sociale.

Les moyens existent pour répondre aux droits fondamentaux et élémentaires de tous les salariés actifs et retraités, des jeunes, des privés d’emplois, des personnes âgées, de la naissance jusqu’à la fin de vie, ils passent par une autre répartition des richesses.

Encore une raison pour laquelle l’Union Syndicale des Retraités CGT de Seine-Maritime appelle les retraités à participer massivement aux mobilisations avec les actifs le 18 mars prochain à Dieppe (10H30), au Havre (10H00) et à Rouen (10H30).