Emploi, TPS, retraite : le grand écart

grand ecrat haut

Le 16 janvier 2014, s’est tenue la première commission de suivi TPS sur la Direction Orange Normandie Centre. La direction nous informe qu’elle ne dispose que des chiffres du 1er semestre 2013. Durant cette période :

– Sur le dispositif accord 2012 :
Il y a eu 12 migrations de TPS 3 vers le TPS 5 et 56 entrées de salariés dans le dispositif TPS. Soit 68 TPS

– Sur le dispositif accord 2009 :
Ce sont au total 133 salariés qui sont rentrés sur un TPI ou TPS. La part des unités d’intervention est de plus de 50%.

Nous comptabilisons donc 201 entrées en temps partiel au niveau DO. Preuve que les forces de travail diminuent de manière importante, d’autant qu’avec 89 départs en retraite au 30/06/2013, l’addition se corse fortement.

Face à cette situation, le nombre de recrutements externes reste ridicule puisqu’il se monte à 8 pour cette période. Ce sont bien 8 recrutements pour l’ensemble de la DO qui ont pallié à 201 TPI/TPS et 89 départs en retraite. Pas étonnant que des difficultés de fonctionnement apparaissent un peu partout dans les services.

Prime de départ en retraite : ça ne fait pas le compte !

La CGT est  par ailleurs intervenue sur l’accompagnement financier des TPS. Le constat national est clair. C’est sur la Direction Orange Normandie Centre que cet accompagnement est le plus faible. Les salariés partant en TPS sur la DONC sont les moins bien accompagnés financièrement de France. La moyenne nationale est de 4,7 mois de prime, alors que sur notre périmètre il est de 3,6 mois. Suite à notre remarque, le DRH a répondu qu’il fallait bien un dernier. Nous somme curieux de voir comment la direction aprécierait ce genre d’argument s’il s’agissait de résultats commrciaux en guise d’accompagement financier versé aux salariés.